Passion : Le « RPG écrit »

Cube, Six, Jeu, Jouer, Dés Chanceux

Il me tient à cœur d’évoquer, en guise de second article, un sujet bien souvent méconnu de toutes les personnes que je côtoie dans cette étrange contrée de l’IRL. Jeu de rôle en ligne, RPG écrit, écriture à plusieurs mains… de quoi parle-t-on, au final ? Après une rapide définition, j’aimerais expliquer pourquoi il s’agit d’un loisir que plus de gens devraient connaître.

Le RPG, à la base, c’est du jeu de rôle (normal, puisqu’il s’agit de la traduction) à distance. On délaisse sa véritable identité pour incarner un personnage et, à plusieurs joueurs, on construit une histoire dans un contexte donné. La différence avec le jeu de rôle qui se joue à l’oral (avec des fiches, des dés et un plateau en appui, généralement), c’est que les joueurs sont répartis au quatre coins de la France, voire du monde. On utilise donc l’écrit et un mode de communication asynchrone afin de faire avancer l’histoire tour par tour.

Il n’y a pas un RPG mais des RPG. Tout comme il n’y a pas de joueur type mais une multitude de genres qui parfois se croisent au même endroit. On trouve de très nombreuses plateformes : je joue uniquement sur les forums mais j’ai déjà croisé des jeux sur Skype, Tumblr, Skyblog -et oui il en existe toujours-, Twitter, Facebook.. s’il est possible de communiquer, il est possible de faire du RP… Selon les communautés, on peut observer des écrits plus ou moins longs, plus ou moins enrichis (d’images, de codes et de systèmes de jeu annexes comme par exemple des lancers de dés) et plus ou moins bien rédigés. Le seul point commun, au final, c’est que c’est une discussion entre plusieurs personnes qui tour à tour font avancer l’histoire en y allant de leur point de vue, ce qui est légèrement différent d’un « roman à plusieurs mains » puisque chacun écrit sa propre histoire en incorporant celles des autres, un peu comme des rouages auraient besoin les uns des autres pour tourner.

Le site d’Infinite RPG propose une définition alternative et probablement plus claire que la mienne, si cela vous intéresse !

De mon propre avis, le RPG sur forum – je ne peux généraliser sans en avoir fait l’essai – est une expérience très enrichissante car elle mêle :

  • Le divertissement. Lire les réponses de l’autre – ou des autres – à ce que l’on a écrit est toujours quelque chose d’amusant. Des réactions inattendues, des phrases qui font sourire… Pour peu que l’on soit avec la « bonne personne », le jeu peut devenir très plaisant, aussi bien dans la lecture que dans l’écriture de ses propres messages, puisque l’on se retrouve avec l’envie de surprendre l’autre également. Toutes les discussions qui tournent autour des personnage et du jeu sont peuvent aussi être un vrai délice, quel rôliste ne vous parlera pas de ses délires complètement inexplicables et de ses soirées tardives passées à imaginer toutes les évolutions impossibles de son personnage ?
  • Le partage. On n’écrit pas seulement pour soit mais aussi pour quelqu’un qui nous lira, c’est comme un échange de cadeaux. De plus, dans le cadre de la communauté, chacun est amené à rencontrer et à discuter avec d’autres personnes (on doit passer plus de temps à faire du « hors-jeu » qu’à réellement se plonger dans l’écriture, ce qui n’est pas un mal) rapprochées par les écrits qu’elles produisent dans le même contexte. Il n’est pas rare de passer la soirée à parler de nos personnages, glissant par la même quelques anecdotes sur nous-mêmes ou extraits du web qui nous font penser au sujet. Des amitiés « in virtual life » se créent ainsi tout naturellement grâce à l’écriture.
  • L’enrichissement personnel. Ce point concerne tout particulièrement les forums qui adoptent un point de vue assez « littéraire », c’est-à-dire avec des messages assez rédigés, à la façon d’un vrai roman. Écrire n’est parfois pas une simple description des actions, mais aussi une mise en scène, un décor, l’expression des sentiments profonds du personnage confronté à la situation. C’est ainsi que l’on s’améliore naturellement au fil du temps, sans jamais réellement apprendre ni s’en rendre compte. L’orthographe, le vocabulaire, mais surtout la façon de tourner les phrases, le style lui-même.
  • Chaque personne pourra certainement vous citer ses propres opinions. Pour ma part, je rajouterais également la confiance en moi ; j’ai la chance d’administrer depuis plus de deux ans mon propre forum et qu’en plus d’y avoir appris énormément de choses qui dépassent le cadre de l’écriture, et j’en ressors avec une certaine expérience lorsqu’il s’agit de gérer un groupe et réfléchir aux modifications que l’on va apporter dans une communauté.

Et tout ça, sans quitter son PC, si c’est pas beau. 😮

Tout du moins s’agit-il d’une vision particulièrement paradisiaque du RPG. Si je reste convaincue que c’est une expérience bénéfique, encore faut-il la pratiquer assez longtemps et trouver la bonne communauté où faire son nid. Plus on s’investit, plus on s’aventure dans un monde fantastique, avec sa part de coups de gueule et de déceptions, et aussi de bonnes découvertes. Je ne suis pas sûre de vraiment vous donner envie d’essayer, mais pour peu que l’on ait un peu de temps à consacrer à ce passe-temps, il peut aussi devenir une passion (qui vous fera passer pour une étrange créature, certes).

Publicités

7 réflexions sur “Passion : Le « RPG écrit »

  1. Coucou 🙂 J’aime bien ton approche J’ai choisi une autre voie, celle de l’écriture d’un récit roleplay (basé sur Spellforce), parce que j’ai été pas mal échaudée par mes expériences rpg « classiques », mais parfois, c’est pesant, genre course en solitaire et il m’arrive de me démotiver ! ^^’ Bonne soirée sereine, ludique et créative ! ❤

    J'aime

    • Bonsoir et merci d’avoir commenté ! ♥
      Un récit roleplay ? Tu veux dire un récit dans l’esprit de « Histoire dont vous êtes le héros » ou simplement qui compile des RPs ? En tout cas, je te souhaite beaucoup de courage et de motivation ! Pour avoir plusieurs fois eu des ambitions dans cet esprit (notamment à propos de compiler les aventures de mes personnages ou l’intrigue de mon forum), je ne peux que compatir et comprendre. Sitôt que l’on a commencé c’est quelque chose de tout à fait différent du RPG classique ; au bout de 2500 mots, j’avais déjà tendance à trouver ça long. Du coup, j’admire d’autant plus les écrivains…

      Bonne soirée !

      J'aime

      • Coucou 🙂

        De rien et avec plaisir 🙂

        Non, pas une compil de RPs, mais bien une vraie histoire dans l’histoire en suivant la progression de mon avatar au fil des maps. On va dire que ça se rapproche plus d’une fan fiction désormais, à tel point que j’ai mis un disclaimer sur le blog au cas où. Mais pour être franche, ce n’est pas non plus la foule côté lecteurs 😀

        J’écris principalement pour moi, comme un challenge.

        J’ai décidé de la terminer une bonne fois pour toute en 2015, vu que Spellforce III est attendu pour cette année. Ça me met un bon coup de pied au popotin côté motivation.

        Le pire, c’est surtout de réécrire, vu que j’ai perdu 80 % du récit dans un crash de pc ^^’ et j’ai du mal à passer à autre chose tant que je n’ai pas fini.

        Là, je joue et je réécris en même temps, ce qui fait qu’avec mon planning et la tenue du blog principal, je ne vois pas passer les journées ! 😉

        Bonne soirée 🙂

        J'aime

      • Oh, je vois, encore une forme d’écriture que je ne connaissais pas. Ce doit être laborieux mais intéressant, j’espère que tu trouveras un public pour te lire. Est-ce que tu ferais le NaNoWriMo par hasard ? C’est la seule fois dans ma vie où j’ai réussi à écrire 50 000 mots en 30 jours, même si c’était pour des textes différents.

        80%.. c’est violent. Et je crois que c’est dans ces situations que je suis heureuse d’écrire en ligne (la sauvegarde automatique, c’est le rêve… sauf quand y’a pas internet).

        Aimé par 1 personne

      • Le NaNoWriMo, non, mais je me dis que je devrais ! Ca me boosterai un peu 😉

        Comme tu dis ! C’est violent … maintenant, j’ai un disque dur externe, parce que l’histoire, c’était déjà pas « sympa », mais la perte de photos impossibles à refaire (suite à des décès), j’ai cru que je ne m’en remettrai pas !

        J’ai du mal à écrire en ligne, sauf pour le blog cuisine 😉

        J'aime

      • Le NaNo est hyper motivant les premiers jours, après ça dépend s’il y a des personnes autour de nous qui le font aussi, mais ça reste une très bonne expérience.

        Ah oui, le disque dur, je ne m’en passe pas non plus.. Et erf pour tes photos, j’aurais sûrement beaucoup déprimé..

        À vrai dire j’écris sur google docs, c’est un peu comme word au niveau de l’interface alors ça ne me dépayse pas trop !

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s